A propos de lecture, d’imagination, des bibliothèques et de l’avenir

23 septembre 2015

« Si vous voulez que vos enfants soient intelligents, lisez-leur des contes de fées. Si vous voulez qu’ils soient plus intelligents, lisez-leur plus de contes de fées. »

11147201_1624033141193598_185503718535574750_n

Une belle citation d’Albert Einstein partagée hier sur facebook (mais tout le monde ne va pas sur facebook), en exergue du plaidoyer en faveur de la lecture, de l’imagination et des bibliothèques donné par Neil Gaiman lors d’une conférence à Londres en 2013.

« Les bibliothèques sont des portes sur l’avenir »

L’écrivain britannique réaffirmait l’importance des bibliothèques, à l’heure du tout numérique, et celle d’inculquer le goût de la lecture (de fiction) dès le plus jeune âge.

Neil Gaiman pourqoui notre futur« Je ne pense pas qu’on puisse parler de mauvaise littérature jeunesse. Il y a une mode qui resurgit de temps en temps chez certains adultes. Elle consiste à pointer du doigt un sous-ensemble de la littérature jeunesse et à déclarer qu’il s’agit de mauvais livres qui ne devraient pas être lus par les enfants. Il peut s’agir d’un genre ou d’un auteur. J’ai vu ce phénomène se reproduire un nombre incalculable de fois. On a décrété qu’Enid Blyton était un mauvais auteur, tout comme R. L. Stine et des dizaines d’autres. Les bandes dessinées ont été décriées parce qu’elles encourageaient soi-disant l’analphabétisme. C’est absurde. C’est snob et c’est idiot.

Il n’y a pas de mauvais écrivains jeunesse à partir du moment où les enfants les aiment, veulent les lire et se procurer leurs livres. »

Un beau texte, court et enthousiasmant à (re)lire en ligne !

Publicités

Lire et délire(s)

8 avril 2014

Lire et delires


Le musée recherche des lecteurs de l’Odyssée !

8 juin 2013

Ulysses

Le Musée de Saint-Brieuc accueille, du 15 juin au 25 août 2013, l’exposition du FRAC Ulysses, l’autre mer. A cette occasion, la performance imaginée par Mark Geffriaud est proposée aux visiteurs du musée : The Tide (La Marée).

Il s’agit de faire lire, par des personnes volontaires et bénévoles, L’Odyssée d’Homère, dans le lieu d’exposition. Chaque lecteur/rice, à qui sera remis un exemple de l’œuvre (traduction de Frédéric Mugler chez Actes Sud), s’engage à lire l’ensemble du texte le temps de l’exposition (s’il n’y parvient pas totalement, il n’encourt aucune peine…). Chacun est libre de son temps : on vient dans l’exposition selon ses disponibilités ; on lit le temps qu’on veut, silencieusement, comme on le ferait chez soi, puis on pose le livre, muni d’un marque page, à l’endroit où on lisait. L’idée consiste à maintenir une présence de lecture (livre seul ou livre avec lecteur). Parfois plusieurs lecteurs seront en présence, parfois non. Le titre (La Marée) évoque cette idée de flux et de reflux sur fond de présence permanente de la mer : des vagues de lecture qui ont fait parvenir ce grand texte jusqu’à nous.

Cette performance de Mark Geffriaud se déroulera dans les 4 départements bretons, avec les 27 partenaires du FRAC.

Vous êtes partant pour le grand voyage ? Contactez le musée de Saint-Brieuc par mail (musee@mairie-saint-brieuc.fr) ou par téléphone (02.96.62.55.20).


Les bébés, le livre, et la lecture

19 septembre 2012

Oui ! Oui ! Dès sa naissance, bébé peut être abonné à la bibliothèque !

Il peut également venir à la rencontre de Catherine et Magalie
et assister à La Récré des P’tites Oreilles,
rendez-vous mensuel pour les 0-3 ans.




– Eveiller l’intérêt des tout-petits pour la lecture est avant tout une source d’amusement et de partage avec vous.
Il réagit au son de votre voix alors n’hésitez pas à la moduler et à imiter des bruits !
Il s’initie également à sa langue maternelle.


– Bébé va apprendre à appréhender l’objet en le manipulant :



Comment tourner les pages,
une par une, de gauche à droite,
à tenir le livre à l’endroit ;
Faire connaissance avec la forme des lettres, les images, les couleurs…

Il va jouer avec les rabats à soulever, les languettes à tirer, les textures à toucher,  les touches à enfoncer, les sons à écouter…
puis  peut-être même, commencera-t-il
par les goûter !


– Ensuite, lorsque l’enfant comprend ce qui figure sur la page, tout un monde d’imaginaire s’ouvre à lui, lui permettant de ressentir des émotions  et d’apprivoiser ses peurs. C’est le temps des premières histoires et des premiers personnages récurrents auxquels l’enfant va s’identifier.

Alors n’hésitez plus et faites découvrir la bibliothèque et les livres
à vos enfants dès leur plus jeune âge !


Récré des P’tites oreilles

1 octobre 2011


Club de lecture

1 octobre 2011