Coup de coeur cinéma

25 mai 2014

Turn me on de Jannick Systad Jacobsen > dispo ?

(Norvège, 2012 / 1h16)

Avec Helene Bergsholm, Malin Bjorhovde, Beate Stofring

TurnMeOnGoddammit_Poster_sm

Dans un village de Norvège, Skoddenheim, trois adolescentes se retrouvent pour boire des bières. Elles sont jeunes et désœuvrées car elles vivent dans un village désespérément désert et perdu au cœur des fjords. Skoddenheim semble n’offrir aucune perspective d’avenir pour ces jeunes. L’une d’entre elles, Alma, une jolie blonde âgée de 15 ans vit seule avec sa mère. Elle est amoureuse d’Arthur, le guitariste de la chorale qui ne semble pas s’intéresser à elle. Perturbée par des pulsions sexuelles très fortes, elle commence à se distinguer des autres. Pour tenter d’assouvir ses envies, elle prend contact avec une hotline.

Un incident lors d’une soirée entre amis, va entraîner son exclusion des autres jeunes du village. La libido débordante de la jeune fille continue de lui jouer des tours…

La fraîcheur des personnages se mêle à leur désillusion. Ce film, adapté d’un roman d’Olaug Nilssen publié en Norvège en 2005, propose un regard amusant et un peu décalé sur cette jeunesse norvégienne désabusée. La tonalité scandinave si agréable se retrouve tout au long de ce film.

Laure.

Publicités

Coup de coeur roman

16 mai 2014

Les collines d’eucalyptus de Duong Thu Huong (Sabine Wespieser, 2014) > dispo ?

LES COLLINES D'EUCALYPTUS - DUONG THU HUONGNe vous laissez pas impressionner par ces 800 pages, le dernier roman de Duong Thu Huong est encore une fois un réel plaisir de lecture. L’auteur nous entraine dans le Vietnam pour suivre le parcours de Than, un jeune homme homosexuel. Le roman s’ouvre dans une prison sordide au cœur des montagnes, dans laquelle le jeune Than est incarcéré dans des conditions effroyables. Le récit débute par l’évocation de son enfance heureuse et la découverte de son homosexualité, qui va l’obliger à fuir avec son jeune amant. De rencontres en aventures, le récit nous entraine dans les merveilleux paysages du Vietnam, que Duong Thu Huong sait si bien évoquer :

« Le hameau des Eucalyptus offrait une belle couleur amande, la zone des ananas était vert mousse, un peu marron en début de saison, et déclinant toutes les nuances de jaune en fin de saison, quand les fruits arrivaient à maturité. Mais le vrai vert était de l’autre côté de la route goudronnée. Un vert intense, un vert profond de chlorophylle, car les arbres fruitiers étaient luxuriants de feuilles durant toute l’année. »

« A Dalat, le brouillard se forme dans les pinèdes environnantes, part à la conquête des vallons, plane sur les nombreux étangs, puis se faufile dans les vergers. Ils pouvaient le voir cheminer comme un immense tapis de soie balayant le sol. »

Duong Thu Huong réussit, grâce à son écriture sensorielle, à nous offrir les parfums du Vietnam :

« Le parfum de l’ananas mêle la sensation olfactive de la fleur et du fruit, sa fragrance alléchante nous égare dans le jardin des fées. Aucune fleur ne possède un parfum aussi matériel que celui de l’ananas mûr et aucun fruit mûr ne dégage une senteur aussi florale. »

Elle nous invite aussi à la découverte de la gastronomie vietnamienne : « potage de perches grimpeuses au chou et au gingembre », « soupes de poisson acidulées« , « pho » ou autre « soupe aigre-douce de tomates et d’œufs brouillés« … elle est capable de transformer une assiette en tableau : « le velouté doré de l’omelette, le pourpre de la saucisse et le carmin de la tomate, à côté du jaune terreux des aubergines salées arrosées de sauce de soja »

L’auteur n’oublie cependant pas le côté sombre de son pays natal, cette terre qu’elle a été obligée de fuir : « Le Vietnam est une terre condamnée à la guerre perpétuelle. »

Les histoires de vie de plusieurs personnages sont racontées, avec le talent de conteuse dont Duong Thu Huong a toujours fait preuve dans ces différentes œuvres. Ce voyage au Vietnam est l’occasion de redécouvrir les valeurs, les us et coutumes vietnamiens. Les collines d’Eucalyptus est une autre version possible pour expliquer la disparition de son neveu, la première était développée dans son précédent roman Sanctuaire du cœur.

Un livre que je vous recommande, ainsi que tous ses autres romans, car cette femme possède une écriture merveilleusement poétique et limpide.

Laure.

> lire aussi notre coup de cœur sur Les paradis aveugles


Coup de coeur album

31 octobre 2013

Voici une superbe histoire de revenant, en cette période d’Halloween et de Toussaint !

Le petit pêcheur et le squelette de Jiang hong Chen (Ecole des loisirs, 2013) > dispo ?

Le petitTong, un jeune enfant orphelin, obligé de pêcher pour subsister, part en mer un jour de tempête.
Il lutte contre les éléments pour remonter sa prise qui est en fait un HORRIBLE squelette !
Tong reprend alors sa lutte mais cette fois-ci pour se défaire de l’intrus. Il pense y être arrivé mais…

A vous de lire la suite !!!

Voici une histoire fantastique forte, qui fait peur, mais également sensible et poétique, qui nous parle de solitude, de courage et de partage.

Les magnifiques et puissantes illustrations à l’encre, pleine page, et les différents angles de vue utilisés par l’auteur nous happent et nous embarquent littéralement au cœur de la tempête avec ce jeune pêcheur, à la rencontre du versant plus obscur et fantasmagorique de la vie !

201310171708_0001

> d’autres livres du même auteur

Camille et Brigitte.


Coup de coeur cinéma d’animation

20 octobre 2013

Les enfants Loups, Ame et Yuki de Mamoru Hosoda > dispo ?

ame-to-yukiLa jeune Hana, 19 ans, tombe amoureuse d’un bel étudiant solitaire, qui se révèle être un « homme-loup ».Peu importe, ils sont heureux et font deux beaux enfants : Yuki (une fille) et  Ame (un garçon) qui sont dotés de la même particularité que leur père. Pendant un temps, la famille vit paisiblement à Tokyo mais à la mort accidentelle de l’homme-loup, Hana est affligée et rencontre des difficultés croissantes à cacher le secret de ses enfants. Elle décide alors de déménager à la campagne…

Après les excellents La traversée du temps et Summer wars, Mamoru Hosoda nous propose un petit chef d’œuvre avec Les Enfants Loups. A travers l’histoire de cette « mère courage » qui essaye d’élever ses enfants, des thèmes profonds sont abordés comme le deuil, le temps qui passe, la parentalité, le choix de son destin, l’opposition nature/ville…

Vous l’aurez compris, Les Enfants Loups est un film attachant avec énormément de choses à dire ; et ceci avec sobriété, poésie, et grâce comme savent si bien le faire les réalisateurs japonnais ! Avec toujours, une petite touche de surnaturel pour nous divertir.

Une très belle réussite, pour tous publics !

Camille.


Coup de coeur documentaire jeunesse

17 octobre 2013

Le goût des voyages : cartes, idées et conseils pour jeunes globe-trotteurs de Geneviève Clastres et illustré par Lucile Placin (Gallimard, 2013) > dispo ?

Le-gout-des-voyages_gj_news_homeUn voyage c’est d’abord une promesse qui nous fait rêver de rencontres et de découvertes. Où partir ? Combien de temps ? Puis c’est une expérience qui nous transforme, au contact des autres et de leurs différences. Madina, Carlos, Boris.. Que mangent-ils ? À quoi ressemblent leurs maisons ? Comment font-ils la fête ? Enfin, ce sont des souvenirs à partager, mais aussi le plaisir de retrouver sa famille, ses copains et ses habitudes avec des yeux tout neufs.
Jusqu’au prochain voyage ?

Le livre très ludique se divise en trois parties : le goût du voyage, le voyage et le retour. Il permet d’appréhender cette aventure inoubliable ! Il sera utile pour l’apprenti globe-trotter !

Le livre nous transporte dans les pays du monde, à travers les photographies et les témoignages. En plus d’être un guide utile cet ouvrage recense de nombreuses informations historiques comme un petit atlas sur le monde : l’histoire des pays, les différentes cultures et religions, les cuisines traditionnelles… tout est présenté et illustré à la manière d’un carnet de bord très coloré.

Un livre à découvrir !

De 9 à 14 ans

Elodie.


Coup de coeur manga jeunesse

25 juillet 2013

 The moon sword de Tatsuya Endo (Kazé manga 2013) > dispos ?

Il était une fois, une jeune et jolie princesse répondant au doux nom de Kaguya, promise au merveilleux destin de succéder à sa mère, l’Impératrice d’Argent régnant sur la face cachée de la Lune.
Sauf que… l’héritière du clan Takenouchi (clan des bambous) en question est un indécrottable garçon manqué qui prend son rôle trop à la légère ! Mais lors de la cérémonie devant officialiser sa future intronisation, le destin de Kaguya bascule : profitant de la santé toujours plus fragile de l’actuelle Impératrice, le clan Umenouchi (clan de la prune), farouche opposant à la dynastie en place, provoque un coup d’état fatidique. Afin d’enrayer leur accès au trône, Kaguya se voit brutalement confier Futsunushi, l’Épée Sacrée symbole de pouvoir, et est poussée à l’exil sur la lointaine planète Terre…

Un manga initiatique plutôt bien mené ! Explosif, original et plein d’humour, dès les premières pages on se laisse conquérir par le caractère bien trempé et imprévisible de l’héroïne, le décors médiévalo-futuriste et l’intrigue dynamique.

Le + : voici une série courte, complète en 5 tomes s’adressant autant aux filles qu’aux garçons.

Camille.


Coup de coeur album

23 mai 2013

Une histoire à quatre voix d’Anthony Browne (Kaleidoscope)
> dispo ?

Également disponible en version originale :

Voices in the park (Doubleplay) > dispo ?

Ou comment un même moment raconté par plusieurs personnes est finalement très différemment perçu et vécu par chacune d’elle…

Tout est une question de point de vue !

Chaque personnage a ses propres catégorie sociale, état d’esprit, sentiments, émotions…

De façon sensible et intelligente, en utilisant différents niveaux de langage et en associant une saison et une typographie pour chaque narrateur, Anthony Browne nous laisse deviner qui raconte, comment il se sent, quels sont ses liens avec les autres personnages,  et quel regard il porte dessus.

En dehors de l’histoire, riche, chaque illustration est une mine de détournements humoristiques et de clins d’œil à des œuvres artistiques (Magritte, Munch, De Vinci, Hopper, Hals…) comme bien souvent chez Anthony Browne. Et c’est ce qui en fait un auteur autant apprécié des petits que des grands !

Camille.

> Venez rencontrer Anthony Browne vendredi 24 mai
à la bibliothèque André Malraux ! (voir ici)