A propos de lecture, d’imagination, des bibliothèques et de l’avenir

23 septembre 2015

« Si vous voulez que vos enfants soient intelligents, lisez-leur des contes de fées. Si vous voulez qu’ils soient plus intelligents, lisez-leur plus de contes de fées. »

11147201_1624033141193598_185503718535574750_n

Une belle citation d’Albert Einstein partagée hier sur facebook (mais tout le monde ne va pas sur facebook), en exergue du plaidoyer en faveur de la lecture, de l’imagination et des bibliothèques donné par Neil Gaiman lors d’une conférence à Londres en 2013.

« Les bibliothèques sont des portes sur l’avenir »

L’écrivain britannique réaffirmait l’importance des bibliothèques, à l’heure du tout numérique, et celle d’inculquer le goût de la lecture (de fiction) dès le plus jeune âge.

Neil Gaiman pourqoui notre futur« Je ne pense pas qu’on puisse parler de mauvaise littérature jeunesse. Il y a une mode qui resurgit de temps en temps chez certains adultes. Elle consiste à pointer du doigt un sous-ensemble de la littérature jeunesse et à déclarer qu’il s’agit de mauvais livres qui ne devraient pas être lus par les enfants. Il peut s’agir d’un genre ou d’un auteur. J’ai vu ce phénomène se reproduire un nombre incalculable de fois. On a décrété qu’Enid Blyton était un mauvais auteur, tout comme R. L. Stine et des dizaines d’autres. Les bandes dessinées ont été décriées parce qu’elles encourageaient soi-disant l’analphabétisme. C’est absurde. C’est snob et c’est idiot.

Il n’y a pas de mauvais écrivains jeunesse à partir du moment où les enfants les aiment, veulent les lire et se procurer leurs livres. »

Un beau texte, court et enthousiasmant à (re)lire en ligne !

Publicités

La bibliothèque dans les quartiers : quels projets ? Venez en discuter

14 juin 2013

Sans titre
Les bibliothèques souhaitent développer une offre de proximité : offrir aux habitants des quartiers des ressources documentaires riches et actualisées sur tous supports et des animations culturelles proposées par les bibliothécaires.

Partant du constat que nombre de briochins ne peuvent aujourd’hui se déplacer jusqu’à l’une des bibliothèques de la ville, une réflexion est lancée pour proposer des services complémentaires sous forme de « médiabus » ou de portage à domicile, comme cela existe dans d’autres villes.

Le Médiabus permettrait d’apporter dans les quartiers des documents (livres, CD, DVD…) des services numériques (ordinateurs connectés, tablettes…) à des horaires réguliers selon un parcours déterminé et des animations culturelles.

Le portage à domicile de livres, DVD, CD… s’adresserait aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer, ni vers une bibliothèque, ni vers le Médiabus.

4 réunions, ouvertes à tous, sont organisées par la Ville pour échanger sur ce projet.

Votre avis est important pour définir les contours du projet. Nous comptons sur votre présence !