Coup de coeur roman jeunesse

12 décembre 2015

Au bout des longues neiges de Jean-Côme Noguès (Nathan, 2014) > dispo ?

au bout des longues neiges

Au milieu du 19e siècle, de nombreuses familles paysannes irlandaises doivent s’exiler au Canada pour échapper à la famine et la pauvreté extrême. La famille du jeune Finnian fait partie de ces migrants démunis qui vont devoir quitter leurs racines et affronter les pires épreuves dans l’espoir de construire une nouvelle vie.

Cette histoire touchante et superbement écrite fait frémir le lecteur. Subtilement, elle l’invite à porter son regard vers les milliers de personnes qui quittent actuellement leurs pays pour se rendre en Europe.

Marie-Claire.

Publicités

Coup de coeur album

11 décembre 2015

Deux drôles de bêtes dans la forêt de Fiona Roberton (Circonflexe, 2015) > dispo ?

Une petite fille trouve une étrange bête dans les bois et la ramène chez elle. Elle est persuadée de faire ainsi son bonheur. Mais ce n’est pas exactement l’opinion du petit animal, qui donne à son tour sa version des faits.

Voilà une drôle d’histoire qui débute et se termine dans la « forêt sombre et profonde » en mettant en scène deux personnages tout à fait craquants. Une petite fille (avec un petit air du Chaperon rouge) et une étrange bête nous racontent chacun à leur tour leur version de tout  ce qui c’est passé après leur rencontre dans la forêt. Une histoire pleine d’humour et d’originalité.

A partir de 4 ans.

Guylaine.


Coup de coeur roman ados

10 décembre 2015

Dysfonctionelle de Axl Cendres (Sarbacane 2015) > dispo ?

Dysfonctionelle de Axl CendresUn livre magnifique de tolérance et d’amour, écrit avec humour parfois noir, parfois féroce.

Vous y découvrirez la vie de Fidèle alias Fifi, alias Bouboule et de sa famille dans le bar « Le bout du Monde » de Belleville. Vous ferez la connaissance du père (toujours au mauvais endroit au mauvais moment) de la mère (qui fait des allers/retours à l’asile) et des frères et sœurs de Fifi aux prénoms poétiques : Maryline, Jésus, Alyson JR, Dalida…

Lisez-le, vous passerez un moment merveilleux !

Magali.

P.S : Axl Cendres a également publié La drôle de vie de Bibow Bradley, lauréat de la Pépite du Roman Ado Européen du Salon du Livre de Montreuil 2012. Et Dysfonctionelle était sélectionné en hors-catégorie au Pépites de Montreuil 2015


Coup de coeur albums pour les tout-petits

9 décembre 2015

Et le soir quand la nuit tombe… ; Et le matin quand le jour se lève… d’Anne Crausaz (Editions Memo)

Deux albums cartonnés  qui se répondent pour appréhender la nuit et la séparation.

Et le soir quand la nuit tombe
Le soleil se couche, l‘enfant s’endort, les bruits de la ville s ‘atténuent mais autour de lui la vie continue : les petites chouettes apprennent à voler, des petits animaux s’activent.

Et le matin quand le jour se lève, c’est une autre histoire :
Les petites chouettes sont fatiguées mais elles savent presque voler et tous les animaux de la nuit vont se coucher tandis que les poules, le chien de la maison et l’enfant se lèvent en pleine forme.

Anne Crausaz met brillamment en scène le cycle de la vie, l’alternance des jours et des nuits.
Les tout-petits seront sensibles à la rondeur des personnages, à la douceur des illustrations.
Le contraste des couleurs profondes et lumineuses met en valeur toute la poésie et toute la beauté de la vie.
Deux très beaux titres pour les tout-petits.

Valérie.

D’autres coups de cœur albums pour les tout-petits sortis récemment :

Attention petits cochons ! de Ramadier et Bourgeau. Ecole des loisirs (Loulou et compagnie).
Nous, quand on sera grands de Jean Leroy et Matthieu Maudet. Ecole des loisirs (Loulou et compagnie).
En route ! d’Hector Dexet. Editions amaterra.


Lire et délire(s)

8 décembre 2015

Mardi 1er décembre à la bibliothèque André Malraux, Lucie, Lola, Sibylle et Mina, quatre bibliophiles, ont raconté leurs récentes lectures…

Lola est intarissable sur le T2 de Ma vie selon moi de Sylvaine Jaoui. Il y a tout pour lui plaire dans cette histoire, du rêve, de l’humour et de l’amitié.

Parmi ses derniers livres lus, Lucie accorde sa préférence à la série des mangas Baby sitters, elle aime tout particulièrement la tendresse qui se dégage des personnages.

Petite incursion vers le cinéma, Lucie nous raconte avec émotion le film muet Blancanieves, qu’elle a vu avec sa classe (lire notre coup de cœur).

Avec Sibylle, nous changeons d’univers : elle nous parle du roman fantastique L’étrange histoire de Peter Schlemihl ou l’homme qui a vendu son ombre de Adelbert von Chamisso, poète, écrivain et botaniste franco-allemand (1781-1838). Il faut s’accrocher car la lecture est parfois difficile à cause du vocabulaire assez recherché, dit-elle. Une adaptation BD existe ! (lire notre coup de cœur).

 

Du fantastique, nous passons à l’héroïc fantasy, grâce à Mina qui nous révèle son coup de cœur pour la série des Chevaliers d’Emeraude. L’action, la magie et la fantaisie, voici les ingrédients qui font rêver Mina. A noter que Mina vient d’être classée 10e sur 168 participants au concours Mangak’Armor, proposé par la Bibliothèque des Côtes-d’Armor !

Qui sait si elle n’a pas dessiné en pensant aux Chevaliers d’Emeraude ?

Entre les interventions de Lucie, Lola, Sybille et Mina, j’ai glissé les présentations de trois romans :  3 tyrans + 1 boloss = quelles vie de Davide Cali – court roman qui met en scène les moqueries parfois vécues en classe, Le formidable voyage de Missi Beaumont d’Ingrid Law – subtil mélange de drôlerie, fantastique et émotion qui tient en haleine jusqu’au bout et  Au bout des longues neiges de Jean-Cômes Noguès  – touchante histoire qui invite le lecteur à porter son regard sur les migrants.

Marie-Claire.

Prochaines séances de Lire et délire(s) : mardi 12 janvier 2016 à la bibliothèque Albert Camus et mardi 2 février 2016 à la bibliothèque André Malraux

> voir le programme 2016


Coup de coeur roman

8 décembre 2015

D’ailleurs les poissons n’ont pas de pieds de Jon Kalman Stefansson > dispo ?

stefanssonLa séparation avec sa femme avait poussé Ari à fuir son pays l’Islande. Quelques années plus tard, il  est de retour car il  s’inquiète pour son père. Ce voyage en Islande est l’occasion de revenir sur son enfance et l’histoire de sa famille.  Il remonte celle-ci sur trois générations, toutes liées à la pêche, la seule activité possible à Keflavik, ce port perdu où « s’oppose la raison, le vent et la lave… » Mais l’intrigue de ce livre est une trame, presque un prétexte, utilisée par l’auteur pour partager de nombreuses réflexions sur le monde et les hommes. C’est une lecture très particulière, un roman remplit de poésie et de philosophie, qui invite à la réflexion. L’écriture est magnifique, je vous laisse apprécier  :

« A la fois excuse et justification de notre existence, à la fois provocation, accusation et cri, en dépit des paradoxes irréconciliables qui habitent chaque être humain, l’art est ce qui nous permet de vivre sans sombrer dans la folie… »

Un très beau roman, écrit par l’auteur islandais qui nous avait déjà beaucoup séduit avec sa trilogie : Entre ciel et terre, La tristesse des anges et Le coeur de l’homme. C’est un livre qui ne se dévore pas mais qui se déguste.

Laure.


Coup de coeur BD et musique

7 décembre 2015

California dreamin’ de Pénélope Bagieu (Gallimard) > dispo ?

AVERTISSEMENT : après la lecture de ce roman graphique vous aurez ça dans la tête pendant une bonne quinzaine de jours. Toute une époque !

bagieuVous continuez votre lecture ? Vous êtes donc victime consentante, comme je l’ai été moi-même !
Et vous avez bien raison car cet album qui raconte la jeunesse de Ellen Naomi Cohen, dite « Mama » Cass Elliot, un des membres du groupe The Mamas & the Papas, se lit d’une traite tellement son héroïne à la forte personnalité nous embarque avec elle dans sa soif de réussite en tant que chanteuse.

Un destin fabuleusement servi par Pénélope Bagieu qui a su adapter son trait et le laisser brut, donnant ainsi encore plus de sensibilité et de vie au personnage.

Camille.

Si vous ne connaissez pas ce groupe phare américain de la fin des années 60 du siècle dernier, vous pouvez vous offrir une séance de rattrapage dans vos médiathèques.

A la fin de son livre, Pénélope Bagieu, nous conseille d’écouter les titres suivants, alors détendez-vous et laissez-vous planer un instant :

Allez, et moi je rajoute ce classique :

A lire sur le blog : notre article BD et musique