Rencontre avec Marcus Malte

Marcus Malte était l’invité de la bibliothèque André Malraux, vendredi 13 novembre, dans le cadre du partenariat avec le festival Noir sur la ville de Lamballe.

Marcus Malte 1Interviewé par Alain le Flohic, le président du festival, Marcus Malte a évoqué avec humour et modestie la manière dont ses personnages s’imposent à lui, son travail sur la construction du récit et sur l’écriture. Autour des romans Les Harmoniques et Carnage, constellation, il est revenu sur les questions d’identité et de mémoire ainsi que sur les traumatismes que la guerre génère sur les survivants. Plus proche du roman noir que du policier, son œuvre, portée par une écriture poétique et percutante, utilise l’enquête policière comme un ressort pour évoquer une réalité sociale perçue par ses personnages comme individualiste et déshumanisée.

Marcus Malte 2Marcus Malte nous a fait partager un beau moment de littérature et a initié une réflexion lucide sur le monde, qui entre en résonance avec les tragiques événements survenus ce soir-là à Paris.

Suite aux attentats, le festival a dû être annulé, sur décision préfectorale. Voir à ce sujet le texte d’Hervé Sard, qui regrette que ce moment de partage et de rencontres n’ait pas pu avoir lieu, car il aurait permis d’échanger sur l’actualité avec les auteurs présents. A lire aussi le texte de John Harvey partiellement traduit ici.

> Empruntez les nouvelles et romans policiers de Marcus Malte et ses livres pour la jeunesse

> visitez le site de Marcus Malte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :