Coup de coeur BD

Fatherland  de Nina Bunjevac (Ici même, 2014) > dispo ?

fatherlandPar de nombreux flashbacks, Nina Bunjevac nous plonge dans sa propre histoire et dans celle de l’ex Yougoslavie.

Toronto 1975. Nina, enfant, vit entre sa mère et son père, serbe nationaliste militant anti-communiste, exilé au Canada. Ayant peur pour ses trois enfants, sa mère décide de repartir en Yougoslavie, prétextant des vacances chez ses parents. Le père, Peter décide alors de garder le garçon à la maison. C’est un terrible choix mais la mère part quand même avec ses deux filles.

Avec un magnifique graphisme en noir et blanc composé de points, hachures et de grandes vignettes, l’auteur nous transporte dans la grande histoire des peuples croates et serbes du XXe siècle. On apprend beaucoup de choses, notamment les violences et les différentes prises de position entre les deux durant la deuxième guerre mondiale. Malgré la création de la grande Yougoslavie par Tito, personne n’oubliera ces horreurs.

On est happé par son dessin hyper réaliste et par cette histoire racontée avec une certaine distance et sans jugement !

Cathy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :