Coup de coeur roman

Profession du père de Sorj Chalandon (Grasset, 2015) > dispo ?

Au décès de son père en 2011, Sorj Chalandon s’autorise à écrire sur son enfance. Au début du roman, le lecteur découvre André Choulans dans les yeux de son fils Emile. L’enfant admire son père et ne remet pas en cause tout ce qu’il raconte. Son père traîne dans leur appartement la journée, mais il prétend avoir fait de nombreux métiers comme professeur de judo, parachutiste, footballeur, pasteur… Quand les enseignants demandent à Emile de compléter une fiche de renseignements avec la profession de son père, Emile est toujours confronté à la difficulté de répondre. Son père est agent secret mais Emile a interdiction de parler de ses activités. Il doit aussi garder le silence sur les entraînements qu’il lui fait subir au milieu de la nuit pour faire de lui un rebelle, prêt à combattre au sein de l’OAS.

En grandissant, Emile prend un peu de recul sur sa situation familiale : son quotidien ne ressemble pas à celui des autres : isolement, paranoïa de son père, violence et sanctions injustes…

Adulte, Emile n’a presque plus aucune relation avec ses parents. Enfin conscient de ce qu’il a vécu et des graves troubles comportementaux de son père, il ne peut que constater les blessures irrémédiables qu’il a subies. Et pourtant il ne peut s’empêcher d’aimer son père…

Un roman touchant dans lequel Sorj Chalandon évoque des souvenirs difficiles, le personnage de son père est malheureusement à la hauteur d’un personnage de fiction…

Laure.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :