Coup de coeur roman

Mes contes de Perrault de Tahar Ben Jelloun (Seuil, 2014) > dispo ?

Mes contes de Perrault de Tahar Ben JellounLes contes sont éternels, ils se transmettent à la fois à l’oral et  par l’écrit. Comme le titre l’indique, Tahar Ben Jelloun revisite les contes, une dizaine pour être exacte, de Perrault, au titre parfois conservé ou pas. A noter que les contes choisis sont souvent ceux qui traitent du statut de la femme.

Il les réécrit, les refonde à la mode orientale avec des fées, des sorcières bien entendu, mais aussi avec les obscurs gardiens des dogmes.
Les barbus sont là, ils veillent à empêcher que les femmes puissent s’épanouir, à contraindre le plus grand nombre, sinon tout le monde à des préceptes éculés et rétrogrades.

Le lecteur sourit et rit même assez souvent comme quand  « la petite à la burka rouge » est poursuivie non par un loup mais par un barbu  masqué qui, courant après la fille perd son déguisement pour paraître tout nu :
« Oh, qu’il est petit le sexe du monsieur ! Oh là là ! C’est avec ça que tu violes les femmes ? Il est minuscule, tu devrais avoir honte…. »

L’histoire se poursuit, mais Tahar Ben Jelloun ne se contente pas d’une simple transposition spacio-temporelle. Ses contes, sont insolents, un brin irrévérencieux et font sourire, l’auteur dédramatise les faits par la dérision et l’humour. Réinterprétés par Tahar Ben Jelloun, les contes de Perrault sont une critique sans concession du fanatisme de certains musulmans et une dénonciation de l’absurdité du racisme.

Gwenaëlle L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :