Coup de coeur BD

Il n’y a pas que le foot au Brésil !

Photo de la favela d’André Diniz et Mauricio Hora (Des ronds dans l’O, 2012) > dispo ?

favelaCe roman graphique retrace la vie de Mauricio Hora, un photographe brésilien qui a grandi dans la première favela brésilienne, celle de Morro de la Providencia.

C’est un témoignage inédit, un hommage à la favela, ce lieu méconnu car fermé, qui suscite de nombreuses craintes (malheureusement justifiées) chez les personnes extérieures. En général, les habitants ont honte d’avouer qu’ils vivent dans la favela, car ils sont stigmatisés et rejetés par le reste de la population. Au contraire, Mauricio Hora en est fier, il aime son quartier et ses habitants.

Son œil parvient à saisir la beauté de la favela, même si ses souvenirs d’enfance sont parfois très durs, comme le meurtre de son ami puis celui de son frère par des policiers.

La favela, c’est un monde sans repères, un espace à part avec ses règles et ses coutumes. Au départ, les trafiquants régulaient positivement la vie dans la favela, ils intervenaient en cas de conflits entre les habitants, et aidaient ceux qui en avaient besoin. Avec le temps, les nouveaux trafiquants se montrent moins préoccupés du bien-être des habitants. Dans la favela, les rôles sont inversés. La police est le premier danger qui menace les habitants. Violences, humiliations, corruption et injustices constituent le quotidien des relations houleuses avec les policiers.

Mauricio Hora souhaite transmettre toute la vivacité et la chaleur humaine présentes dans la favela, sans omettre de témoigner sur les difficiles conditions de vie des habitants.

André Diniz a choisi une forme d’expression originale par le biais de ce superbe dessin en noir et blanc, proche de la gravure (voir la bande annonce ci-dessus). Il a souhaité dépeindre ce milieu rustique de manière symbolique.

Cette BD a reçu le Prix du meilleur album et le Prix du meilleur scénario au Troféu HQ Mix 2012 (Brésil). Je vous la recommande entre 2 matchs !

Laure.

Si vous voulez approfondir la connaissance de cette histoire, vous pouvez visionner les vidéos de l’auteur André Diniz avec Mauricio Hora au festival Etonnants voyageurs cette année :


> voir la gallerie Flickr de Maurico Hora

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :