Coup de coeur BD

L’astragale de Albertine Sarrazin, Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risberg (Casterman, 2013) > dispo ?

L'astragaleAnne, 19 ans, se brise un os de la cheville, nommé astragale, en sautant le mur de la prison où elle est incarcérée pour braquage. Sauvée par Julien, en marge comme elle, Anne va de planque en planque, de rencontre en rencontre… qu’importe, elle aime éperdument Julien et lutte au prix de toutes les audaces pour sa liberté.
La société rigide de l’après-guerre leur fera payer le prix de cet amour clandestin.

Anne, c’est Albertine Sarrazin (1937-1967), qui, avec son livre L’astragale paru en 1965 alors qu’elle était en prison, a fait découvrir à des milliers de lecteurs son style mêlant argot, poésie et humour.

Cette adaptation est réussie car elle laisse la part belle au texte d’Albertine Sarrazin. De son dessin, à la fois délicat et bien trempé, Terkel Risbjerg, retranscrit très justement cette œuvre culte en saisissant la complexité de l’époque et la passion dévorante des deux amants.

Aurélie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :